ECHANGES. Journée d’étude « Europe centrale : 30 ans après la fin du Rideau de fer »

Ces journées d’étude s’intéresseront à la métamorphose de l’Europe centrale ces trente dernières années, à la transition et à l’évolution du positionnement politique des États post-communistes ou non, à leur place et à leur identité dans l’Union européenne.
L’ambition de la manifestation sera également d’ouvrir le débat sur la représentation, les narratifs, et l’imaginaire de 1989 dans l’enseignement et dans la culture, par une approche incluant le cinéma, la littérature, le monde de l’édition et l’activité des institutions littéraires, scientifiques et scolaires.

Programme de l’événement

Cet anniversaire de 1989 constitue l’occasion de faire ou voir sortir des pays réputés « petits » de l’ombre des « grands », autrement dit de nous dégager des représentations stéréotypées intégrées dont nous sommes chacun souvent les porteurs passifs. Et l’enjeu est de taille, car au fond, c’est de la possibilité même d’une Europe unie dont il sera question.

Les interventions seront essentiellement en français. Dans les autres cas, des résumés en français seront mis à disposition.

En 1989, année de la chute du Rideau de fer, l’enthousiasme et la confiance étaient de mise. Les pays qui abandonnaient l’idéologie communiste voulaient rejoindre les pays d’Europe occidentale. Ainsi, les années 1990 et le début des années 2000 ont vu émerger une multitude de projets visant l’intégration des candidats à l’adhésion à l’Union européenne. Tous les pays d’Europe centrale sont désormais adhérents de longue date, mais le grand élan semble retomber : l’intégration se révèle plus lente, plus difficile – ou moins souhaitable ? – qu’on ne l’avait imaginé.

Ces journées d’étude s’intéresseront à la métamorphose de l’Europe centrale ces trente dernières années, à la transition et à l’évolution du positionnement politique des États post-communistes ou non, à leur place et à leur identité dans l’Union européenne.

L’ambition de la manifestation sera également d’ouvrir le débat sur la représentation, les narratifs, et l’imaginaire de 1989 dans l’enseignement et dans la culture, par une approche incluant le cinéma, la littérature, le monde de l’édition et l’activité des institutions littéraires, scientifiques et scolaires.

Cet anniversaire de 1989 constitue l’occasion de faire ou voir sortir des pays réputés « petits » de l’ombre des « grands », autrement dit de nous dégager des représentations stéréotypées intégrées dont nous sommes chacun souvent les porteurs passifs. Et l’enjeu est de taille, car au fond, c’est de la possibilité même d’une Europe unie dont il sera question.

Les Départements d’Etudes Germaniques et d’Etudes Slaves remercient vivement les partenaires de la  manifestation pour leur soutien:  Centre Franco-Allemand de Provence, Forum Culturel Autrichien, OeAD, BMBWF, Aix-Marseille Université – Faculté des Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines, Laboratoire ECHANGES EA.4236, Centre tchèque (Paris), Ambassade de la République tchèque (Paris),  Ambassade d’Autriche (Paris) et  Sciences Po – campus de Dijon. 

Agenda