CRISIS. La rencontre avec l’autre

11 avril 2022 14:30 / 16:30

Au début de l’époque moderne le monde littéraire et artistique européen entra en syntonie avec des changements bouleversants dans les sphères politiques, religieuses et culturelles. La politique menée par les grandes monarchies nationales, par le biais de leurs grandes armées et de leur puissance économique, modifia radicalement les équilibres du pouvoir européen ainsi que la perception même de l’autorité. Cela s’accompagne d’événements qui sont restés figés dans l’imaginaire contemporain et qui ont élargi de manière exponentielle les possibilités d’échanges culturels, dont la littérature et les arts se sont faits les interprètes : les grandes découvertes géographiques de la fin du XVe siècle, la naissance de l’industrie éditoriale, les nouveaux équilibres géopolitiques formés à la suite des « guerres d’Italie » (1494-1559), de l’expansion et la dissolution de l’Empire de Charles Quint, des conflits de religion du XVIe siècle et enfin de la guerre « de Trente Ans » (1618-1648).

Ces événements ont progressivement fait prendre conscience de la crise d’un ancien système de valeurs ; cependant, la conscience de cette crise fut aussi l’occasion d’une prise en compte théorique et critique de nouveaux modèles politiques et culturels, vers lesquels les projets et les espoirs des hommes de lettres et des artistes étaient orientés.

Conscients de la richesse et de l’ampleur nouvelles de ce contexte culturel, on propose une série de séminaires de recherche consacrés aux formes de la littérature et des arts qui permirent à la République des Lettres du XVIe et XVIIe siècles de lire et de comprendre les événements de l’époque à l’échelle continentale, ainsi que de favoriser le dialogue entre des interlocuteurs capables d’un dynamisme international. Au cours de ces deux siècles, l’Europe était continuellement le théâtre de conflits militaires qui provoquent le déplacement de troupes et la rencontre de cultures et de coutumes différentes : dans ce contexte le choix du sujet proposé est lié aussi à la présence d’indices – souvent ambigus et contradictoires – d’un rapport non pacifié avec la notion d’ «étranger » et « d’autre que soi ». Ces indices se manifestent notamment dans la littérature moins engagée, dans les écritures brèves et d’occasion de l’époque, qui n’ont pas encore été analysées dans le détail.

Après une première journée d’étude consacrée au début du XVIe siècle (qui s’est tenue les 28 et 29 juin 2021, et intitulée La rencontre avec « l’autre ». Image du conflit dans la littérature et les arts au début du XVIe siècle), on a pensé d’élargir la perspective, en étendant les extrêmes chronologiques et géographiques de notre enquête, les genres littéraires abordés et en impliquant des enseignants-chercheurs et des jeunes chercheurs de disciplines autres que la littérature, comme des historiens et des historiens de l’art.
Les deux premières étapes de ce parcours auront lieu les 6 et 11 avril 2022 : Guillaume Alonge interviendra sur le rôle de l’activité diplomatique à l’époque des guerres d’Italie (1494-1552) ; Juan Carlos D’Amico et Amelia Juri parleront de la production poétique autour de Charles Quint et autour des bouleversements historiques et politiques de la période durant laquelle il était Empereur.

Vous pouvez nous rejoindre également via Zoom : 

https://univ-amu-fr.zoom.us/j/84781768262?pwd=OXZZM2Y1RGNHYzFvMy9NeHVhbVBKUT09

Fédération de recherche CRISIS : Corpus, Représentations, Identités, Santé et Interactions Sociales

Voir le site Organisateur

Bâtiment EGGER – Salle E001

29 avenue Robert Schuman
Aix en Provence, France
+ Google Map